Vous souhaitez être contacté par un conseiller RHP Combles ?






Vous souhaitez une étude complète de votre projet ?

Vos coordonnées

Votre charpente actuelle*

Votre projet

*

Longueur : mètres et cm

Largeur : mètres et cm

Hauteur : mètres et cm

Quelle pièces souhaitez-vous créer ?

Délai de votre projet

Conformément à la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant. Pour l’exercer, nous vous remercions de nous adresser par courrier postal votre demande à SARL RHP, Service Clients, Le Mesnil Cordelier 14 130 QUETTEVILLE. Ces informations sont destinées à un usage exclusif de RHP SARL et de ses partenaires commerciaux.

Gagner des mètres carrés, c'est notre métier
Gagner des mètres carrés, c'est notre métier
06-isolation-rampants-toiture-oise

Les Certificats d’Economies d’Energie CEE et la Prime Energie

La prime énergie, appelée également Certificats d’Economies d’Energie, CEE ou encore C2E est une aide délivrée par l’Etat visant à une partie des frais engendrés pour des travaux de rénovation énergétiques. Ce dispositif est financé par les fournisseurs d’énergie qui, par la loi n°2005-781 du 13 juillet 2005 (loi POPE), impose aux obligés de promouvoir la performance énergétique à leurs client et de participer activement à la réalisation d’économies d’énergies chez les consommateurs d’énergie sous peine de pénalités libératoires.

Pour inviter les consommateurs d’énergie à réduire leur consommation, il est courant que les grands fournisseurs d’énergie proposent des programmes spécifiques récompensant les particuliers entreprenant des travaux de rénovation énergétique. Ces contreparties peuvent prendre différentes formes telles que des chèques cadeau, des avoirs et parfois un chèque bancaire. Attention cependant, quelque soit le nom de cette prime, vous ne pouvez en obtenir qu’une seule.

Les conditions pour profiter de la prime énergie

La prime énergie est accessible à tous les propriétaires et locataires d’une résidence achevée depuis plus de 2 ans à condition que :

  1. L’entreprise effectuant les travaux soit certifiée Reconnu Garant de l’Environnement,
  2. l’habitation doit avoir été achevée depuis plus de 2 ans au démarrage des travaux,
  3. les matériaux doivent répondre à des performances énergétiques minimales,
  4. ne pas avoir signé de devis avant la demande de prime.

 

Quels travaux sont concernés par les Certificats d’Economies d’Energie ?

Nous venons de le voir, les Certificats d’Economies d’Energie sont obtenus en contrepartie d’actions ayant entraîné une réelle réduction de la consommation d’énergie. Chaque action donne droit à la création d’un certificat. Les travaux éligibles aux CEE doivent permettre d’améliorer la performance énergétique de votre bâtiment.

Le calcul d’économie d’énergie se fait en kWh cumac (pour rappel un kWh correspond à l’énergie consommée en une heure par un appareil d’une puissance de 1000 watts. L’unité de mesure des Certificats d’Economies d’Energie est le kWh cumac. C’est à dire le kWh d’énergie finale cumulée et actualisée sur la durée de vie du produit).

Si de nombreux travaux sont éligibles à l’obtention de la Prime Energie, dans le cadre de l’aménagement des combles perdus seuls quelques postes sont concernés tels que les travaux d’isolation suivants:

Opérations standardisée d’économies d’énergie Référence de l’opération standardisée
Isolation de combles ou de toitures BAR-EN-01
Isolation des murs BAR-EN-02
Isolation d’un plancher BAR-EN-03
Fenêtre ou porte-fenêtre complète avec vitrage isolant BAR-EN-04

Pour connaître la liste complète des opérations standardisées éligibles aux Certificats d’Economies d’Energie CEE, consultez le site internet du Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie

Le montant de la Prime Energie

Le montant de la Prime Energie dépend de la localisation géographique de l’habitation ainsi que de la nature des travaux entrepris (chaudière, poêle, fenêtres, combles, murs ou pompe à chaleur) et est proportionnel aux économies d’énergie générées par les travaux. La règle de calcul permettant de déterminer les montants d’économies d’énergie retenus par opération sont disponibles dans chacune des fiches des opérations standardisées.

Les zones climatiques RT2012

Au delà de leur application dans le calcul du montant des primes CEE les zones climatiques permettent de déterminer la valeur moyenne de consommation  énergétique exigée pour l’obtention du label Bâtiment Basse Consommation, et d’adapter la construction et les équipements de la maison à ces exigences (chauffage, vitrage, isolation, exposition, VMC…). Elles sont au nombre de 8 et se répartissent ainsi.

zones-climatiques-rt2012

DÉPARTEMENT
01 ― Ain H1 -c
02 ― Aisne H1 -a
03 ― Allier H1 -c
04 ― Alpes-de-Haute-Provence H2 -d
05 ― Hautes-Alpes H1 -c
06 ― Alpes-Maritimes H3
07 ― Ardèche H2 -d
08 ― Ardennes H1 -b
09 ― Ariège H2 -c
10 ― Aube H1 -b
11 ― Aude H3
12 ― Aveyron H2 -c
13 ― Bouches-du-Rhône H3
14 ― Calvados H1 -a
15 ― Cantal H1 -c
16 ― Charente H2 -b
17 ― Charente-Maritime H2 -b
18 ― Cher H2 -b
19 ― Corrèze H1 -c
2A ― Corse-du-Sud H3
2B ― Haute-Corse H3
21 ― Côtes-d’Or H1 -c
22 ― Côtes-d’Armor H2 -a
23 ― Creuse H1 -c
24 ― Dordogne H2 -c
25 ― Doubs H1 -c
26 ― Drôme H2 -d
27 ― Eure H1 -a
28 ― Eure-et-Loire H1 -a
29 ― Finistère H2 -a
30 ― Gard H3
31 ― Haute-Garonne H2 -c
32 ― Gers H2 -c
33 ― Gironde H2 -c
34 ― Hérault H3
35 ― Ille-et-Vilaine H2 -a
36 ― Indre H2 -b
37 ― Indre-et-Loire H2 -b
38 ― Isère H1 -c
39 ― Jura H1 -c
40 ― Landes H2 -c
41 ― Loir-et-Cher H2 -b
42 ― Loire H1 -c
43 ― Haute-Loire H1 -c
44 ― Loire-Atlantique H2 -b
45 ― Loiret H1 -b
46 ― Lot H2 -c
47 ― Lot-et-Garonne H2 -c
48 ― Lozère H2 -d
49 ― Maine-et-Loire H2 -b
50 ― Manche H2 -a
51 ― Marne H1 -b
52 ― Haute-Marne H1 -b
53 ― Mayenne H2 -b
54 ― Meurthe-et-Moselle H1 -b
55 ― Meuse H1 -b
56 ― Morbihan H2 -a
57 ― Moselle H1 -b
58 ― Nièvre H1 -b
59 ― Nord H1 -a
60 ― Oise H1 -a
61 ― Orne H1 -a
62 ― Pas-de-Calais H1 -a
63 ― Puy-de-Dôme H1 -c
64 ― Pyrénées-Atlantiques H2 -c
65 ― Hautes-Pyrénées H2 -c
66 ― Pyrénées-Orientales H3
67 ― Bas-Rhin H1 -b
68 ― Haut-Rhin H1 -b
69 ― Rhône H1 -c
70 ― Haute-Saône H1 -b
71 ― Saône-et-Loire H1 -c
72 ― Sarthe H2 -b
73 ― Savoie H1 -c
74 ― Haute-Savoie H1 -c
75 ― Paris H1 -a
76 ― Seine-Maritime H1 -a
77 ― Seine-et-Marne H1 -a
78 ― Yvelines H1 -a
79 ― Deux-Sèvres H2 -b
80 ― Somme H1 -a
81 ― Tarn H2 -c
82 ― Tarn-et-Garonne H2 -c
83 ― Var H3
84 ― Vaucluse H2 -d
85 ― Vendée H2 -b
86 ― Vienne H2 -b
87 ― Haute-Vienne H1 -c
88 ― Vosges H1 -b
89 ― Yonne H1 -b
90 ― Territoire de Belfort H1 -b
91 ― Essonne H1 -a
92 ― Hauts-de-Seine H1 -a
93 ― Seine-Saint-Denis H1 -a
94 ― Val-de-Marne H1 -a
95 ― Val-d’Oise H1 -a

Les CEE sont-ils compatibles avec d’autres aides ?

A l’heure actuelle, la prime énergie reste compatible avec le crédit d’impôt CITE, le taux de T.V.A. réduit, l’éco prêt à taux zéro et parfois d’autres subventions municipales, régionales, locales, départementales, etc.

Attention toutefois, les certificats d’économies d’énergie ne sont pas cumulables avec les aides aux travaux de l’Anah, l’allocation à la solidarité thermique et l’allocation Pacte Energie Solidarité.