Vous souhaitez être contacté par un conseiller RHP Combles ?






Vous souhaitez une étude complète de votre projet ?

Vos coordonnées

Votre charpente actuelle*

Votre projet

*

Longueur : mètres et cm

Largeur : mètres et cm

Hauteur : mètres et cm

Quelle pièces souhaitez-vous créer ?

Délai de votre projet

Conformément à la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant. Pour l’exercer, nous vous remercions de nous adresser par courrier postal votre demande à SARL RHP, Service Clients, Le Mesnil Cordelier 14 130 QUETTEVILLE. Ces informations sont destinées à un usage exclusif de RHP SARL et de ses partenaires commerciaux.

Gagner des mètres carrés, c'est notre métier
Gagner des mètres carrés, c'est notre métier

L’électricité dans vos combles aménagés

Créer un nouvel étage et de nouvelles pièces est nécessairement synonyme de travaux d’électricité. A moins de ne souhaiter conserver son comble aménagé uniquement comme lieu de stockage il est impératif de penser à câbler et relier au compteur l’ensemble des prises de courant, interrupteurs, point lumineux, etc avant de procéder à la pose du plancher et au cloisonnement des pièces. C’est également à ce moment qu’il faut penser aux prises TV, téléphone et/ou internet (RJ45).  Voici quelques repères pour bien penser l’électricité de ses combles.

En confiant votre projet d’aménagement des combles perdus à RHP Combles vous avez le choix entre 3 formules d’aménagement. La solution clés-en-main vous épargne les tracas de penser votre électricité vous même en profitant du savoir-faire de nos équipes et de la garantie d’une installation électrique respectant les normes en vigueur (NF C 15-100) . Dans le cas de la formule Gros-oeuvre ou prêt-à-finir, ce poste est réalisé par vos soins ou par les professionnels de votre choix. Afin de vous guider dans ces étapes, voici quelques pistes susceptibles de vous aider.

Établir un schéma électrique

Avant de se lancer dans les travaux d’installation de l’électricité dans les combles il est impératif d’établir un schéma électrique. Celui-ci permet de connaitre précisément le câblage, le nombre de prises et d’interrupteurs en fonction des pièces créées dans le comble. Utilisé comme feuille de route durant l’installation, ce plan répertorie aussi bien les différents passages de gaines que les emplacements des prises, des interrupteurs, des points d’éclairage, des radiateurs et autres boitiers de dérivation et/ou de raccordement. Le schéma électrique est indispensable pour faciliter le respect des normes et règles de sécurité notamment concernant les ampérages à respecter en fonction de l’usage réservé aux câbles.

Installer l’électricité dans les combles

Les solutions pour apporter l’électricité jusque dans les combles sont au nombre de deux. Soit vous le raccordez au directement au circuit de la maison soit vous créez une installation indépendante. On parle alors de tableau divisionnaire. Celui-ci a l’avantage de n’être relié au tableau existant que par un câble unique dont la section dépend à la fois de la protection électrique choisie sur le tableau principal et de la longueur à parcourir entre les deux tableaux. Le tableau divisionnaire est protégé en amont par un disjoncteur divisionnaire installé sur le tableau électrique principal.

Section de la liaison entre tableau principal et tableau électrique divisionnaire en fonction la protection électrique du tableau principal et de la distance entre les 2 tableaux :

Disjoncteur 16A

  • Section de la liaison 1,5mm², longueur maximale de la liaison 4m.
  • Section de la liaison 2,5mm², longueur maximale de la liaison 8m.
  • Section de la liaison 6mm², longueur maximale de la liaison 18m.
  • Section de la liaison 10mm², longueur maximale de la liaison 31m.

Disjoncteur 20A

  • Section de la liaison 1,5mm², , interdit.
  • Section de la liaison 2,5mm², longueur maximale de la liaison 6m.
  • Section de la liaison 6mm², longueur maximale de la liaison 15m.
  • Section de la liaison 10mm², longueur maximale de la liaison 25m.

Disjoncteur 32A

  • Section de la liaison 1,5mm², interdit.
  • Section de la liaison 2,5mm², interdit.
  • Section de la liaison 6mm², longueur maximale de la liaison 9m.
  • Section de la liaison 10mm², longueur maximale de la liaison 15m.

C’est à ce tableau divisionnaire que seront raccordés l’ensemble des nouvelles alimentations électriques du comble aménagé.

tableau-electrique-divisionnaire

Sur les installations récentes, le disjoncteur fourni par EDF est un disjoncteur différentiel de moyenne sensibilité (500mA). Pour protéger les usagers contre les risques d’électrocution, tous les circuits de l’installation doivent être protégés par des disjoncteurs différentiels de sensibilité inférieure ou égale à 30 mA. On parle souvent de disjoncteur différentiel Haute Sensibilité (DDHS). Par exemple, les logements de plus de 100 m² nécessitent 3 disjoncteurs différentiels de type AC. Un disjoncteur différentiel de type A doit également être utilisé pour protéger indépendamment les circuits « cuisson » et « lave-linge ».

Le cas particulier des pièces d’eau

Sous les combles ou partout ailleurs dans la maison, les pièces d’eau (appelées également pièces humides) sont soumises à des normes et réglementations strictes et notamment concernant les volumes.

Que sont les volumes ?

Les volumes ont pour objectif de déterminer quels appareils électriques sont autorisés ou non en fonction de leur distance avec un point d’eau. Ces volumes correspondent à une surface ainsi qu’à une hauteur propre à chaque type de point d’eau.

  • Le volume 0 représente la zone directe de réception de l’eau. C’est par exemple l’intérieur de la baignoire ou du receveur de douche.
  • Le volume 1 correspond à la zone de projection d’eau sur une hauteur de 2,25m au dessus du volume 0. Celle-ci est délimitée par la surface d’un cercle de rayon 1,20m dont l’axe est basé sur le point de référence pour les douches à l’italienne ou par les bords de la baignoire ou des parois d’une douche avec receveur.
  • Le volume 2 est constitué quand à lui d’une zone d’une largeur de 60cm autour du volume 1

Comme dit précédemment, ces volumes électriques sont employés pour délimiter les zones dans lesquelles l’installation d’appareils électriques est autorisée ou non.

Le volume 0 interdit évidemment l’installation de tout appareil électrique.  Le volume 1 impose l’utilisation de dispositifs répondant à un degré de protection minimum IPX5 (ne pouvant être alimenté que par du courant 12V TBTS). Vous veillerez à ce que les transformateurs convertissant le 230v en 12v soient placés en dehors des volumes 0,1 ou 2.

Le volume permet plus de liberté mais impose tout de même l’utilisation de matériels électriques obéissant à la norme de protection IPX5.

La liaison équipotentielle

Une liaison équipotentielle est une protection permettant de garantir l’absence de potentiel électrique entre différents éléments conducteurs d’électricité (charpente métallique, sol humide, etc.). Celle-ci est impérative dans les salles d’eau et consiste à relier entre eux les différents éléments conducteurs et masses métalliques accessibles dans la pièce (baignoire, siphon, tuyaux…) et à les relier à la prise de terre.

Laisser un commentaire